Biographie

Sorti de l’Athénée Royal de Charleroi en 1982, Olivier Chastel obtient le diplôme de Pharmacien à l’Université Libre de Bruxelles en 1987.

Après quelques années dans le service de Chimie analytique de l’Institut de Pharmacie (ULB) dans lequel il était assistant – chercheur, c’est au sein du Laboratoire d’analyses « Quality Assistance » à Thuin, au sein duquel il était chef de service et responsable qualité, qu’il devient spécialiste en Assurance de Qualité. Olivier Chastel est ainsi devenu pharmacien d’industrie et expert – consultant auprès des laboratoires d’essais.

Depuis 1998, outre une activité professionnelle devenue marginale et son engouement à pratiquer ses passions que sont le tennis et son élevage de Bouviers des Flandres, Olivier Chastel se consacre entièrement à la politique communale et à son mandat de Ministre.

Conseiller communal à Charleroi depuis 1993, Olivier Chastel fait ses premières armes parlementaires en devenant député wallon en 1998, en remplacement d’Etienne Knoops.

Quelques mois plus tard, il est investi pour conduire la liste libérale pour la Chambre des Représentants dans l’arrondissement de Charleroi – Thuin et près de 12.000 électeurs lui ont fait confiance en juin 1999. Olivier Chastel a siègé notamment à la Commission de l’Infrastructure de la Chambre. Quand il est question de la S.N.C.B., il recherchait systématiquement l’intérêt des usagers et du personnel. Si on parle de La Poste, il se battait pour préserver le maximum de bureaux de poste de proximité. Olivier Chastel est notamment devenu, en fonction de son analyse, un des spécialistes du Mouvement Réformateur en matière d’entreprises publiques. Il a été un membre particulièrement actif de la commission SABENA et, en tant que Président de la commission des pétitions, il a soutenu le travail des Médiateurs fédéraux dont la mission est de faciliter les rapports des citoyens avec l’administration. Travailleur infatigable, son activité parlementaire intense a été remarquée. Fort du score exceptionnel de 22.133 voix de préférence obtenu à l’occasion des élections législatives sur la circonscription du Hainaut (mai 2003), Olivier Chastel a été élu Vice-président de la Chambre des Représentants.

Faire de la politique, c’est avant tout, selon Olivier Chastel, faire en sorte que chacun trouve sa place dans la société et soit maître de sa vie, en offrant à tous les meilleures chances d’épanouissement. L’autre mission du politique est de faire fonctionner l’Etat au mieux des intérêts du citoyen-contribuable.
Ministre des Arts, des Lettres et de l’Audiovisuel de février à juillet 2004, Olivier Chastel a développé un réel esprit de réforme et de dynamisme dans les compétences qui ont été les siennes.
Quant à ses fonctions de Président de la fédération du Mouvement Réformateur du Hainaut, Olivier Chastel estime que c’est assurément un beau défi. Il s’investit au mieux dans cette mission car l’animation politique d’une province telle que le Hainaut, qui regroupe 40 % de la population wallonne, demande un grand sens de l’organisation et une disponibilité à toute épreuve. Olivier Chastel sait qu’il peut compter sur l’amitié et le dynamisme de nombreux mandataires et responsables de sections. Avec leur aide, tout est possible.

Sur le plan communal, Olivier Chastel peut aussi se féliciter de la progression enregistrée par les listes du Mouvement Réformateur dans le Hainaut lors des élections d’octobre 2012. La raison de ce succès est simple : une présence et une action politique de tous les instants ainsi qu’un dévouement et une écoute attentive aux vraies préoccupations des Hennuyers.
Le MR participe également depuis le 4 décembre 2006 aux responsabilités de la Ville de Charleroi avec la présence de deux Echevins dans le Collège communal.

Olivier Chastel était également la tête de liste à la Chambre pour la Province de Hainaut lors des élections législatives de juin 2007. Le MR hennuyer a récolté 199 859 voix, soit 27 % des voix.

Olivier Chastel, avec ses 67 180 voix de préférence, avait quant à lui multiplié par trois son score des élections fédérales de 2003. Il avait enregistré ainsi le meilleur score du MR à la Chambre après celui de Didier Reynders.
Le 20 mars 2008, Oliver Chastel a été désigné Secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes.

Aux élections européennes de juin 2009, Olivier Chastel (3ème sur la liste emmenée par Louis Michel et Frédérique Ries) a réalisé un excellent score de 74 616 voix de préférence.
Lors des dernières élections en juin 2010, Olivier Chastel a été réélu Député à la Chambre des Représentants.

Après une Présidence belge du Conseil de l’UE couronnée de succès, Olivier Chastel est devenu en février 2011 Ministre de la Coopération au Développement, chargé des Affaires européennes, suite à l’élection de Charles Michel à la Présidence du Mouvement réformateur.

Le 6 décembre 2011, Olivier Chastel devient Ministre du Budget et de la Simplification administrative. Il poursuit ainsi son parcours au niveau fédéral. Charles Michel a d’ailleurs déclaré qu’avec Olivier Chastel au budget, le MR sera en première ligne pour mener l’assainissement budgétaire en réduisant le train de vie de l’Etat et en luttant contre les gaspillages.

Fort de son bilan en tant que Ministre du Budget, Olivier Chastel reçoit la confiance de 41.921 hainuyers aux élections fédérales de 2014. 153.304 électeurs ont fait confiance à la liste du MR soit une progression de 3,24% et le gain d’un siège supplémentaire par rapport au scrutin de 2010.

Le MR a été appelé à la table des négociations, fort du gain de 16 parlementaires supplémentaires dont 4 au niveau fédéral. Charles Michel scelle un accord de Gouvernement avec la NVA, le CD&V et l’Open VLD et en devient le Premier Ministre.

Après avoir été durant près de trois ans Ministre fédéral du Budget, Olivier Chastel retrouve les bancs de La Chambre comme Député fédéral.

Le 20 octobre 2014, Charles Michel propose au Conseil du MR de désigner Olivier Chastel comme président du MR en attendant une élection interne. Cette élection, tenue début décembre par courrier auprès de tous les militants, a confirmé Olivier Chastel comme Président.
Avec une participation exceptionnelle de 50,89% des militants et un résultat de 94,4% de votes favorables, Olivier Chastel est officiellement le nouveau Président du MR depuis le 12 décembre 2014.

Visualisez ici le curriculum vitae d’Olivier Chastel